Les différences entre la médecine conventionnelle et les médecines traditionnelles

 

Les réflexologies tout comme l'acupuncture, le tuina, le shiatsu et les autres techniques holistiques ont pour but de mobiliser les propres capacités du corps de chacun afin qu'il se guérisse de lui-même en envoyant le bon message. 

 

Bien sûr, la médecine allopathique fait de grandes choses mais la meilleure cortisone, les meilleures endorphines et toutes les autres hormones sont celles sécrétées par le corps. Il y a évidemment des cas souvent extrêmes où l'on a besoin d'hormones de synthèse mais les plus qualitatives restent celles du corps : c'est lui qui connait la meilleure solution pour se guérir.  

 

Le thérapeute va simplement, avec ses connaissances et sa propre énergie trouver comment débloquer l'articulation touchée, soulager une douleur ou bien encore éviter qu'un problème devienne chronique, en faisant en sorte que le corps guérisse plus vite (sans utiliser de produits chimiques) et ainsi apporter des solutions concrètes et surtout naturelles. C'est aussi vrai quand on traite un organe fantôme ou des troubles psychiques dans lesquels la réaction physique engendrant la maladie n'est que le signal d'alarme du corps envoyé à son propriétaire. 

 

A force de tout catégoriser sans chercher à comprendre la cause profonde de la maladie, en utilisant des produits souvent dangereux aux effets secondaires nombreux, la médecine allopathique trouve ses limites, alors que les médecines dites traditionnelles, en considérant l'être humain dans son ensemble, trouvent des solutions concrètes et durables à de nombreuses pathologies. 

 

L'énergie, la connaissance de zones spécifiques, la compréhension, la technique ainsi que la qualité d'écoute et toute l'intention du thérapeute vont lui permettre de réussir à apporter une solution en étant simplement le messager à l'écoute du corps de son patient. Pour faire un parallèle avec l'acupuncture qui est reconnue par la médecine conventionnelle, avec ou sans aiguilles : ce n'est pas le plus important. Ce n'est pas l'aiguille qui guérit, ce n'est pas non plus le praticien : il ne fait que créer les conditions optimales et envoyer la bonne information avec des techniques et/ou outils spécifiquement choisis. On ne guérit pas les gens, on aide les gens à se guérir eux-mêmes. C'est en cela que ce n'est pas une médecine qui soigne des maladies mais qui guérit des malades. 

 

Cela vous semble difficile à comprendre : n'avez-vous jamais vu vos soucis de santé s'évanouir peu à peu par le simple fait d'être amoureux ou simplement heureux? 

 

Rappelez-vous une chose : notre cerveau n'utilise que 10% de ses capacités mais si on sait quelles zones ou quels points travailler, si on a les connaissances, l'expérience et l'énergie suffisante pour envoyer le bon message au corps, alors de grandes choses deviennent possibles. 

 

En conclusion, que retenir de ces quelques exemples, si ce n'est que le corps humain - le vôtre! - est capable de choses extraordinaires si on sait l'écouter.

M. DELANNOY Julien

06 79 40 16 21

 

 

Pole Santé de Latresne

 

14 av. de la Libération 

33360 Latresne

 

contact@gueri-zen.com

 

Version imprimableVersion imprimable | Plan du site
contact@gueri-zen.com