Le Yin et le Yang

 

C’est le premier concept fondamental scientifique de la médecine traditionnelle chinoise. Ils représentent l’ensemble des manifestations scientifiques se trouvant en toute chose, à la fois auto-communicantes et ne pouvant exister l’une sans l’autre.

 

Elles sont régies par 3 lois.

 

La première loi du Yin et du Yang est l'alternance, c'est une forme de couple agissant dans la réciprocité et ne pouvant s'appréhender que par ses aspects opposés. 

C'est donc une dialectique communicante à travers des phénomènes observés et non une codification de toute chose. 

 

Par exemple : 

  • l'immobilité est Yin alors que le mouvement est Yang, 
  • le froid est Yin, le chaud est Yang, 
  • l'obscurité et la nuit sont Yin tandis que le soleil et le jour sont Yang, 
  • la droite est Yin par rapport à la gauche qui est Yang, 
  • la femme est Yin et l'homme est Yang. 

 

Attention mesdames, il n'y a pas de sexisme dans cette approche : pas du tout! Le meilleur exemple en est le tigre. Le tigre est zen, toujours tranquille; mais, allez l'agresser : il va vous sauter à la gorge avec une puissance phénoménale. D'ailleurs, sur le même principe, il y a des hommes plus Yin que Yang et inversement.

 

C'est également une loi d'alternance entre succès et échec, bien et mal (...) et donc une manière d'appréhender la nature de tous les phénomènes sans jamais être figée. 

 

En appliquant cette loi d'alternance à la vision comportementale de l'être humain, on découvre toute la complexité de ces manifestations et la nécessité de rester humble quant à l'émission de tout jugement afin de rester dans la tolérance et compréhension de la relativité qui existe en toute chose. 

 

Anatomiquement, le haut du corps est Yang car plus près du ciel par rapport au bas du corps qui, plus près de la terre, est Yin ; tout comme le devant ou bien encore le côté droit et les parties internes du corps sont Yin en comparaison au dos, au côté gauche et aux parties externes qui sont plus Yang.

 

Sur le plan clinique, les douleurs profondes sourdes et chroniques sont Yin alors que celles qui sont aigues et paroxystiques sont Yang.

 

En physio-pathologie, cette notion est capitale car il y a toujours deux causes possibles pouvant être Yin ou Yang pour définir une même affection. Il peut même y avoir les deux mais on entre alors dans une appréhension plus complexe de la problématique.

 

C’est également une loi de complémentarité car l’un va obligatoirement avec l’autre : le Yin retient le Yang et le Yang contient le Yin. En termes de fonction, le Yin est chargé du maintien et le Yang de la production.

 

Sa troisième loi est celle de la mutation car la vie est une perpétuelle évolution et lorsqu’une tendance atteint son maximum, elle devient son opposé. C’est le principe de l’insolation qui provoque parfois des frissons…

 

En résumé, ces trois principes que sont l’alternance, la complémentarité et la mutation sont la base de cette théorie fondatrice de la médecine traditionnelle chinoise.

M. DELANNOY Julien

06 79 40 16 21

 

 

Pole Santé de Latresne

 

14 av. de la Libération 

33360 Latresne

 

contact@gueri-zen.com

 

Version imprimableVersion imprimable | Plan du site
contact@gueri-zen.com